La méthode promoteur permet d’estimer la valeur d’un terrain (nu ou comportant des constructions en fin de vie) en fonction du potentiel urbanistique (constructibilité) du (ou des) parcelle(s) concernées, à travers le retour sur investissement maximum, pour un promoteur, associé à un projet de construction ou restructuration immobilière.

Cette approche suppose de détenir une étude d’urbanisme et un avant-projet sommaire, déterminant la nature et la surface développée optimale que peut supporter le terrain, en fonction des règles en vigueur, ainsi que la valeur de marché des constructions potentiellement réalisables, en sorte d’établir l’ensemble des flux de dépenses et recettes, relatifs à une opération immobilière ; la marge nette de l’opération permettant alors d’établir la charge foncière et la part relative à la valorisation potentielle du terrain.